cocard


cocard

I.
⇒COCARD1, ARDE, COQUARD1, ARDE, subst.
A.— Subst. masc., ORNITH., anc. lang. Vieux coq.
Mod. Métis obtenu par le croisement du faisan et de la poule. Le coquard a la forme du faisan; mais il est plus petit (BAUDR. Chasses 1834).
B.— Subst. masc. et fém., au fig., péj. Niais prétentieux, débauché, etc. Cocu, coquin, coquard (...), cafard (R. ROLLAND, Colas Breugnon, 1919, p. 123).
[Emploi adj. en constr. d'attribut ou d'appos.] Sot, naïf. Ils disaient de Jeanne qu'elle était cocarde, c'est-à-dire toute niaise (A. FRANCE, Vie de Jeanne d'Arc, 1908, p. 491).
Prononc. et Orth. :[]. Orth. coquard et coquart, moins souvent cocard (BESCH. 1845, Lar. 19e-20e, LITTRÉ, GUÉRIN 1892, QUILLET 1965), cocart (Ac. Compl. 1842). Étymol. et Hist. 1. Ca 1300 subst. quoquart « niais, prétentieux, imbécile » (Dit de la queue de Renart, éd. A. Jubinal, Nouveau Recueil de contes, dits, fabliaux, p. 94); 1489 adj. coquarde impudence (ROBERT GAGUIN, Le passe-temps d'oysiveté, Poés. fr. des XVe et XVIe s., t. VII, p. 262 ds GDF. Compl.); 2. 1803 coquard « faisan bâtard » (BOISTE). Dér. du nom de l'oiseau de basse-cour coq, p. réf., pour le 1er sens, au comportement fanfaron que l'on attribue à cet animal; suff. -art, -ard. Les attest. comme nom de personne dans des textes de lat. médiév. du début du XIIe s. (BAMBECK Boden 1968, p. 216) sont peut-être à identifier avec ce mot.
DÉR. Cocarderie, subst. fém., vx. Sottise, niaiserie. Jacques, se retenant de rire aux cocarderies, aux cascades que son esprit merveilleusement preste (...) suggérait (F. FABRE, Le Roi Ramire, 1884, p. 81). Seule transcr. ds LITTRÉ : ko-kar-de-rie [e = ]. 1re attest. fin XIVe s. (EUSTACHE DESCHAMPS, Œuvres, éd. G. Raynaud, t. IX, p. 51, 1490); de cocard1, coquard, suff. -erie.
BBG. — BAMBECK (M.) Mittellateinische Lexikalia zum FEW. In :[Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, t. 2, p. 216. — GOOSSE (A.). Le Pic. et le wallon, source du jargon des Coquillards. Cah. Lexicol. 1970, t. 16, pp. 105-107; Le jargon de la Coquille. Cah. Lexicol. 1967, t. 11, p. 54. — LEW. 1960, p. 217; pp. 278-279. — SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 190. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 80; t. 2 1972 [1925], p. 312.
II.
⇒COCARD2, COQUARD2, COQUART, subst.
Arg. Œil.
En partic. Œil tuméfié, œil au beurre noir. Synon. cocarde, coquillard. S'en tamponner le coquard. S'en moquer. Sur l'œil droit, un coquart fâcheusement détourné de sa destination (COURTELINE, Les Linottes, 1912, 10, p. 136). Le beau Lamballe portait à l'œil gauche un coquard du plus bel outremer (J. DE LA VARENDE, Monsieur le Duc de Saint-Simon et sa Comédie hum., 1955, p. 412) :
Il a fallu qu'on se mette à huit pour en venir à bout du gorille... On a rappelé tous les copains... Antoine a pavoisé dur. Il a pris deux cocards énormes... un bleu et un jaune...
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 220.
Prononc. et Orth. :[]. Orth. cocard, coquard, coquart (cf. supra). Étymol. et Hist. 1. 1867 « œil » (A. DELVAU, Dict. de la lang. verte, p. 110); 2. 1883 « œil à la coque » (L. LARCHEY, Dict. hist. d'arg., 2e suppl., p. 42). Terme prob. dér. de coque (suff. -ard) d'apr. l'idée de « objet rond, globuleux » encore illustrée par coquar, cocard, quoquart « œuf » (v. coco2 « œuf »; cf. aussi arg. coquillard « œil » ds L. RIGAUD, Dict. du jargon parisien, 1878, p. 97 et G. DELESALLE, Dict. arg.-fr. et fr.-arg., 1896, p. 279). 2 semble à mettre en relation d'une part avec (œil) à la coque et coque « coup, contusion » (FEW t. 2, p. 823a et 825a), et d'autre part avec cocarde désignant un œil tuméfié et une gifle (FEW t. 2, p. 861a); les rapports entre les représentants de l'étymon cok- (coq, cocard2) et coccum (coque) étant certains (v. FEW t. 2, p. 825b et aussi Cah. Lexicol., t. 11, pp. 54-55, t. 16, p. 105, 107). Fréq. abs. littér. :2. Bbg. GOUG. Lang. pop. 1929, p. 185. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 348. — SAIN. Sources t. 2 1972 [1925], p. 95.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cocard — Porté notamment dans la Seine Maritime, le Maine et Loire et la Vendée, c est une variante de Coquard, Cochard (voir ce nom). Autre forme : Cocart (59, 62, 80). Diminutif : Cocardon (77, 89) …   Noms de famille

  • Cocard — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Cocard », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Christophe Cocard, un footballeur français… …   Wikipédia en Français

  • cocard — (ko kar) s. m. Voy. coquart …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • cocard — …   Useful english dictionary

  • Christophe Cocard — Pas d image ? Cliquez ici. Biographie Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Christophe Cocard — Personal information Date of birth 23 November 1967 (1967 11 23) (age 43) Place of birth …   Wikipedia

  • Saison 1995-1996 de l'AJ Auxerre — AJ Auxerre Saison 1995 1996 Généralités Président Jean Claude Hamel …   Wikipédia en Français

  • Saison 1998-1999 de l'Olympique lyonnais — Olympique lyonnais Saison 1998 1999 Généralités Président Jean Michel Aulas …   Wikipédia en Français

  • Saison 1998-1999 de l'olympique lyonnais — Olympique lyonnais Saison 1998 1999 Président Jean Michel Aulas Entraîneur(s) B. Lacombe et J. Broissart …   Wikipédia en Français

  • A.J. Auxerre — Association de la Jeunesse auxerroise Pour les articles homonymes, voir AJA. AJ Auxerre …   Wikipédia en Français